L'Eure Agricole Et Rurale 18 novembre 2021 a 08h00 | Par LAURENCE AUGEREAU

Dérèglement climatique : Groupama se projette et anticipe.

S'appuyant sur l'expertise de professionnels, la fédération départementale des caisses locales de Seine-Maritime, réunie en assemblée générale le 5 novembre, a informé des conséquences sur la réassurance des aléas climatiques à répétition.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
- © L.A.

Nul doute que les aléas à répétition, que la région traverse depuis quelques années, impactent le travail des agriculteurs et les questions de réassurance. C'est une présentation de cette problématique climatique à horizon 2025 voire 2050-2100 qui a été proposée par la fédération départementale des caisses locales de Seine-Maritime réunie en assemblée générale à la Vaupalière, le vendredi 5 novembre. Présidée par Marc Lepicard, président de la fédération, Groupama s'est appuyé sur plusieurs experts pour démontrer quelles étaient les données dont les assureurs disposaient pour prévenir les risques et mutualiser les conséquences du changement climatique.

 

« Il faut agir dès à present »

Parmi les intervenants, Alix Roumagnac, président de Predict, a prévenu : « Malgré la Cop26, nous sommes sur un scénario pessimiste avec une augmentation de la température et des aléas climatiques qui vont s'amplifier dans les prochaines années. Pour autant, on peut encore inverser la tendance en 2040-2050 à condition que nous agissions aujourd'hui. On ne peut plus avoir d'incertitudes. C'est bien évidemment difficile car nous devons prendre des décisions qui vont impacter notre vie dans le futur mais que la plupart d'entre nous ne verrons pas. Il faudra faire aussi avec la variabilité climatique et nous adapter en permanence. Un service Groupama predict, basé à Montpellier, travaille depuis plusieurs années sur ces questions pour accompagner les élus et les assurés particuliers afin qu'ils agissent de façon à ce qu'ils diminuent le coût des sinistres. »

Pierre Lacoste, directeur réassurance du groupe Groupama, a ensuite présenté les conséquences de ces changements sur la réassurance. Patrick Gouée, enseignant chercheur, géographe pédologue de l'Université de Caen Normandie et Vigisol et Guillaume Jouan, chef de service études et collectivités à la Safer de Normandie, ont conclu sur les effets des bouleversements climatiques sur les sols.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

L'EURE AGRICOLE ET RURALE VOUS INFORME Votre journal vous sera normalement adressé comme à l’habitude aujourd'hui. En tant qu’abonné, vous pouvez aussi le consulter en version numérique. Pour y accéder rien de plus facile, cliquez sur l'article ci-dessous

L'équipe de L'Eure Agricole et Rurale

Le chiffre de la semaine
02 32 28 55 55
C'est votre contact pour vous abonner au journal numérique