23 novembre 2004 à 00h00 | Par propos recueillis par F.Carbonell

Défisol - L´agriculture de précision ou comment répondre à l´hétérogénéité des sols

L´agriculture de précision poursuit son développement dans l´Eure grâce à la démarche "Défisol 27" orchestrée par le GRceta d´Evreucin et quelques solides partenaires.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Aux côtés de Pierre Pellerin, le président du GRceta de l´Evreucin, Emmanuel Martin fait parti de ces initiateurs de l´agriculture de précision dans l´Eure. Pour notre journal, aujourd´hui, l´agriculteur du plateau de St André revient sur l´activité de Défisol 27 depuis sa création.

Quels sont les premiers enseignements à retenir de ces premiers mois de fonctionnement de Défisol 27 ?

Dès la deuxième année de fonctionnement, nous pouvons dire que agriculture et nouvelles technologies sont de bons alliés.En effet, la précision actuelle des GPS permet un repérage précis dans les parcelles et, d´autre part, des outils tels que les cartes de rendement et les cartes de nous fournissent une image fidèle des zones de potentialité de ces parcelles.

Les mesures de la faisabilité technique et économique de l´agriculture de précision qui font parties de vos objectifs de départ sont-elles acquises ?

Ces deux notions sont le leitmotiv de notre expérimentation.La faisabilité technique se vérifie tous les jours, mais il faut naturellement attendre les résultats de l´expérimentation sur plusieurs années pour affirmer cette faisabilité.?conomiquement, nous sommes certes moins avancés, mais à priori, nous avons des raisons de croire à cette approche. En effet, la baisse du matériel nécessaire à cette agriculture de précision, la hausse des intrants, la possibilité offertes à d´autres utilisateurs sont autant d´éléments favorables pour nos exploitations, d´autant plus que le raisonnement adapté par l´agriculteur se fera globalement.

Dans le détail de cette faisabilité, la modulation intra-parcellaire telle que vous l´avez pratiqué répond-t-elle à vos attentes ?

La modulation intra-parcellaire tient une place importante dans notre projet.Mis à part quelques complications qui subsistent au niveau du matériel, il faut reconnaître que l´utilisation sur le terrain est assez spectaculaire par son efficacité et sa facilité.

On ne peut parler d´agriculture de précision sans évoquer l´intérêt environnemental de la démarche. La corrélation avec l´approche économique existe-t-elle ?

Mettre la bonne dose, au bon endroit et au bon moment ne pouvait apporter qu´un plus au niveau environnemental. A nous de démontrer l´intérêt de cette démarche auprès des agriculteurs, bien sûr, mais aussi de l´administration. J´oserai dire que l´agriculture de précision telle que nous la défendons aujourd´hui est, en quelque sorte, la forme « aboutie » de l´agriculture raisonnée.

Défisol 27 est une démarche innovante soutenue, à l´origine, par plusieurs partenaires. Sa pérennité est-elle assurée et comment appréhendez-vous l´avenir ?

Défisol 27 a vu le jour grâce à de vrais partenaires, notamment le Conseil Général de l´Eure et l´Agence de Bassin.Aujourd´hui, malheureusement, l´Agence de Bassin se désengage en partie. Face à cela, à nous de nous mobiliser et d´aller toujours de l´avant dans la promotion de notre projet qui est celui de développer et d´étendre cette agriculture de précision sur laquelle nous travaillons et avançons tous les jours. D´autres projets existent aujourd´hui et sont complémentaires. L´ important, c´est que nous sachions rassembler nos forces et travailler ensemble car nous sommes tous convaincus que l´agriculture de précision est un concept d´avenir tourné vers les générations futures.

Défisol 27, en bref

Pour rappel, les objectifs de Défisol 27 sont de mesurer la faisabilité technique et économique de l´agriculture de précision mais aussi d´e nmesurer l´intérêt environnemental. Aujourd´hui, six exploitations agricoles de l´Eure servent à tester cette agriculture de précision. Evidemment, le travail des techniciens est essentiel, tout comme l´est l´appui des partenaires financiers que sont le Conseil général de l´Eure et l´Agence de l´eau. Pour en savoir plus, tel : 02 32 33 37 65 ; Fax 02 32 39 61 08 ; mail grceta27@wanadoo.fr

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

la phrase de la semaine

Toutes les familles heureuses le sont de la même manière, les familles malheureuses le sont chacune à leur façon.

Léon Tolstoï

Le chiffre de la semaine
15
15 millions d’euros d’aides européennes sont disponibles pour la France pour le programme Fruits et Légumes à l’école, a rappelé Légumes de France le 3 avril. Malheureusement, les responsables de la filière craignent que les lourdeurs administratives ne rebutent les opérateurs pour utiliser ce dispositif.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui