L'Eure Agricole Et Rurale 18 juillet 2012 à 21h03 | Par Michel Moquet - Arvalis

Cultures - Récolter au bon moment pour valoriser le progrès génétique

A la faveur d'un printemps favorable, les cultures de pois présentent cette année une végétation importante et laissent entrevoir un bon potentiel.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Il est recommandé de commencer la récolte autour de 16 % d’humidité, voire un peu au delà.
Il est recommandé de commencer la récolte autour de 16 % d’humidité, voire un peu au delà. - © Arvalis

La bonne tenue de tige des variétés de pois actuelles et une récolte au bon stade concourent à réaliser une récolte dans de bonnes conditions.

Des progrès constants sur la tenue de tige
Depuis une vingtaine d’années, la sélection variétale en pois a beaucoup travaillé sur la tenue de tige. Les hauteurs de plantes mesurées à la récolte sont ainsi passées de seulement 20 cm à plus de 50 cm. En parallèle, la productivité de ces variétés à bonne tenue de tige s’est améliorée et ce sont actuellement celles qui donnent les meilleurs rendements. Outre la facilité de récolte apportée par ces nouveaux types variétaux, les essais réalisés montrent également une moindre sensibilité aux maladies des variétés plus hautes à la récolte.

Récolter entre 16 et 18 % d’humidité
La norme de commercialisation des pois est de 14 % d’humidité. Mais attendre ce stade revient souvent à s’exposer aux conséquences du climat : verse si le temps est pluvieux ou égrenage si le temps est sec et chaud. Il est donc recommandé de commencer la récolte autour
de 16 % d’humidité, voire un peu au delà. A ce stade, les tiges ont encore de la tenue, le risque de verse, de remontée de terre et de grains tachés est limité.
Par ailleurs, la graine est plus résistante aux chocs mécaniques lors du battage et des manipulations. Il y a donc moins de grains cassés ou splittés, ce qui est important pour la qualité des graines en débouché export pour l’alimentation humaine.
En fin de cycle, la graine de pois peut évoluer très vite (jusqu’à 3 points de perte d’humidité par jour en conditions sèches). La période favorable pour récolter peut donc être très courte, d’autant plus qu’il faut, dans le même temps, que le sol soit assez sec !
(...)

Retrouver la suite de cet article (et notamment les réglages de la moissonneuse) dans l'Eure Agricole du 19/07/2012, pages 15 et 16.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

la phrase de la semaine

Toutes les familles heureuses le sont de la même manière, les familles malheureuses le sont chacune à leur façon.

Léon Tolstoï

Le chiffre de la semaine
15
15 millions d’euros d’aides européennes sont disponibles pour la France pour le programme Fruits et Légumes à l’école, a rappelé Légumes de France le 3 avril. Malheureusement, les responsables de la filière craignent que les lourdeurs administratives ne rebutent les opérateurs pour utiliser ce dispositif.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui