L'Eure Agricole Et Rurale 28 juin 2012 à 08h25 | Par L. Brémont

cultur'Bio - Une rencontre entre agriculteurs conventionnels et biologiques

Le Grab Haute Normandie organisait une journée d'échanges, le 21 juin, à Dame-Marie.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
 (© L.Brémont) " Il s'agit de présenter  nos techniques, leurs intérêts même lorsque l�on ne souhaite pas se convertir� explique  Yves Vanhoecke. © L. Brémont Les parcelles d'essais en blé. © L. Brémont L'espace machinisme © L. Brémont Le village des exposants. © L. Brémont Les aprcelles d'essais en lin. © L. Brémont

C'est sur la ferme de Yves Vanhoecke, près de Dame-Marie  que se sont déroulées les rencontres Cultur'Bio, le 21 juin. Une première pour le Grab Haute Normandie, organisateur de cette journée. Yves Vanhoecke, agriculteur biologique depuis 15 ans et président de la coopérative Biocer, explique les origines de cette manifestation.



A l'origine, les Bac...

"Au cours de cette journée, nous voulions d'abord réunir agriculteurs conventionnels et biologiques résume Yves Vanhoecke. Il s'agit de présenter nos techniques, leurs intérêts même lorsque l'on ne souhaite pas se convertir. A l'origine de ce projet, la réflexion qui est née autour des Bac (bassin d'alimentation de captage) et de la qualité de l'eau. Les agriculteurs concernés sont amenés à participer à des réunions, s'interroger sur leurs pratiques. En échangeant entre voisins, ils découvrent de multiples techniques et systèmes. Dans ce contexte, nous avons voulu jeter des ponts avec  tous les agriculteurs. C'est Johann Barthelemi, conseiller grandes cultures au Grab HN, qui a eu cette idée. Nous avons décidé de nous concentrer sur les grandes cultures. Avec Biocer, cette filière bio est très bien implantée dans la région. Pour tout mettre en oeuvre, il aura fallu 6 mois de travail et une semaine de préparation sur le terrain. Aujourd'hui, malgré la pluie qui menace, nous espérons 300 visiteurs."

L'objectif était aussi d'associer à cette journée les acteurs économiques et les principaux organismes agricoles. Le village des exposants, autour de 4 pôles (technique, OPA, débouchés et biodiversité) a ainsi réuni la MSA, la chambre d'Agriculture, la FDCuma, les défis Ruraux, la chambre d'Agriculture de l'Eure...Côté expérimentation, une plateforme de 2 hectares présentait les résultats d'essais en blé, en lin et protéagineux notamment.Enfin, un pôle machinisme et des conférences complétaient le programme.Concernant les conférences justement, Yves Vanhoecke ne cache pas sa satisfaction : "Une vingtaine de personnes assistait au premier exposé donné par l'ITB en matinée. J'ai reconnu des agriculteurs conventionnels."

A l'heure de l'inauguration, Stéphane Lefebure, président du Grab HN a évoqué l'avenir des rencontres Cultur'Bio : "Nous souhaitons renouveler l'année prochaine cette journée, cette fois en Seine-Maritime." Les responsables de la filière bio en profitent pour jeter un oeil sur le chemin parcouru : "Cultur'Bio est l'aboutissement d'un développement et d'une structuration continus de l'agriculture biologique normande. Le Grab HN a 20 ans et Biocer 24 ans. Nous disposons d'outils, de références techniques et économiques pour répondre aux interrogations."

"Je comprends les agriculteurs qui sont effrayés par une conversion en agriculture biologique complète Yves Vanhoecke. Je suis passé par là. Mais aujourd'hui, ils ont à disposition un accompagnement solide et des informations. Ces rencontres en sont un exemple." Cette journée aura également été l'occasion d'annoncer la signature très prochaine d'une convention de partenariat entre les coopératives Biocer et Cap Seine (voir encadré). Un signal fort de la part des agriculteurs biologiques qui veulent sortir de "la ghettoïsation" dans laquelle ils se sentent parfois enfermés...

 


Pour en savoir plus sur le partenariat entre Biocer et Cap Seine, rendez-vous dans l'Eure Agricole du 28juin 2012, page 3



Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

la phrase de la semaine

Toutes les familles heureuses le sont de la même manière, les familles malheureuses le sont chacune à leur façon.

Léon Tolstoï

Le chiffre de la semaine
15
15 millions d’euros d’aides européennes sont disponibles pour la France pour le programme Fruits et Légumes à l’école, a rappelé Légumes de France le 3 avril. Malheureusement, les responsables de la filière craignent que les lourdeurs administratives ne rebutent les opérateurs pour utiliser ce dispositif.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui