Le Réveil Lozère 25 novembre 2020 � 10h00 | Par Marion Ghibaudo

Commerçants et artisans manifestent

Près de 200 personnes se sont retrouvées sur le parvis de la cathédrale de Mende, lundi 23 novembre, à l’appel de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie de Lozère (UMIH 48) pour demander la réouverture des commerces jugés « non essentiels ».

Abonnez-vous R�agir Imprimer
Près de 200 personnes se sont retrouvées sur le parvis de la cathédrale de Mende, lundi 23 novembre, à l’appel de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie de Lozère (UMIH 48) pour demander la réouverture des commerces jugés « non essentiels ».
Près de 200 personnes se sont retrouvées sur le parvis de la cathédrale de Mende, lundi 23 novembre, à l’appel de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie de Lozère (UMIH 48) pour demander la réouverture des commerces jugés « non essentiels ». - © Marion Ghibaudo

Soutenue par de nombreux syndicats, dont la FDSEA et les JA 48, l’UMIH 48 a déposé un cercueil noir devant l’entrée de la préfecture, au son du glas, et gravé des mots « Je n’étais pas essentiel ». Christian Chavignon, co-président de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie de Lozère, a dénoncé une situation « insoutenable pour les commerçants et restaurateurs de Lozère », avant de laisser la place aux présidents de différents syndicats invités à montrer leur soutien.   [...]

 

� Lire la suite sur le site Le Réveil Lozère

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

L'EURE AGRICOLE ET RURALE VOUS INFORME Votre journal vous sera normalement adressé comme à l’habitude aujourd'hui. En tant qu’abonné, vous pouvez aussi le consulter en version numérique. Pour y accéder rien de plus facile, cliquez sur l'article ci-dessous

L'équipe de L'Eure Agricole et Rurale

Le chiffre de la semaine
02 32 28 55 55
C'est votre contact pour vous abonner au journal numérique