L'Eure Agricole Et Rurale 20 octobre 2020 à 08h00 | Par Laurence Geffroy

Comment lutter contre la hernie des crucifères ?

Terres Inovia a présenté le 8 octobre ses connaissances sur la hernie du colza. Des travaux sont menés par l’institut technique pour en venir à bout.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Test du chou chinois en 3 étapes
Test du chou chinois en 3 étapes - © terres inovia

En Normandie, la hernie des crucifères est apparue assez récemment, mais elle existe en France depuis les années 80. Malheureusement, elle se propage et fait des dégats sur le colza. Terres Inovia a organisé un webinaire jeudi 8 octobre pour informer sur cette maladie.

Les symptômes principaux sont l’hypertrophie racinaire, avec un flétrissement apparent de la plante. Si les attaques ont lieu précocement, le colza est absent à la sortie de l’hiver. Cela forme des excroissances blanchâtres et pleines. Dans le cycle de développement, les spores ont besoin de la présence de poils absorbants.

En cas de doute, Terres Inovia conseille de faire des dépistages. Il existe deux tests qui fonctionnent : la PCR et le test du chou chinois, d’avril à août. Pour prévenir la maladie, il existe plusieurs recommandations. En premier lieu, il faut éviter l’exces d’eau, surveiller le fumier car il y a un risque de contamination. Créer un milieu défavorable à la maladie peut consister à allonger la rotation, éviter les intercultures de crucifères, soigner le désherbage.

Enfin,il est conseillé de nettoyer les équipements lorsque l’on passe d’une parcelle à l’autre. Si la parcelle a un pH inféreur à 6, il est préférable de pratiquer un chaulage en préventif. Un pH acide favorise l’infection. Pour augmenter ses chances de ne pas voir apparaitre l’hernie des crucifères, il faut associer chaulage et rotation longue. Moins le colza est fréquent, plus on peut implanter en zone acide.

Terres Inovia a expliqué longuement les recherches actuelles en génétique sur les variétés. Le levier génétique est en effet ce qui paraît le plus efficace. Mendel se révèle résistant à la maladie et son génotype a été utilisé pour améliorer l’aspect génétique. Certaines hernies peuvent contourner la résistance de Mendel, les sélectionneurs tentent d’introgresser différentes sources de resistance dans le colza, mais ce travail prend du temps. Il existe un label « résistance hernie » qui permet de valoriser le progrès génétique. Sur Myvar, proposé sur le site internet de Terres Inovia, on peut visualiser le comportement des variétés face à la hernie.

Pour résumer, il faut allier trois leviers : le choix variétal, la prévention et les bonnes pratiques agronomiques. Une enquête est en cours, les producteurs de colza peuvent y répondre pour aider la recherche sur www.terresinovia.fr/-/enquete-hernie-des-cruciferes. Les tests decomportement des variétés sepoursuivent.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

L'EURE AGRICOLE ET RURALE VOUS INFORME Votre journal vous sera normalement adressé comme à l’habitude aujourd'hui. En tant qu’abonné, vous pouvez aussi le consulter en version numérique. Pour y accéder rien de plus facile, cliquez sur l'article ci-dessous

L'équipe de L'Eure Agricole et Rurale

Le chiffre de la semaine
02 32 28 55 55
C'est votre contact pour vous abonner au journal numérique