L'Eure Agricole Et Rurale 08 octobre 2019 à 10h00 | Par L'Eure Agricole

Comment économiser de la paille en adaptant le logement

Pour réduire ses charges, l’éleveur de vaches allaitantes peut regarder du côté de sa consommation de paille.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © idele

La moitié des vaches allaitantes sont logées en aire paillée intégrale dans les bâtiments. Cependant, certains éleveurs souhaiteraient diminuer leur consommation, pour des raisons économiques. Elle peut atteindre 8 à 12 kg pour une vache allaitante et son veau par jour.

Il est possible, selon l’institut de l’élevage, de réduire cette consommation de paille, soit en utilisant d’autres matériaux pour la litière, soit en adoptant des modes de logement plus économes en paille.

DES ALTERNATIVES POUR LA LITIÈRE

Pour remplacer la paille, ou une partie de celle-ci, l’institut de l’élevage oriente vers des alternatives pour la litière : les sciures, les plaquettes – broyats de haies – ou le bois déchiqueté, les copeaux. Ces matériaux sont intéressants surtout si la paille est à un tarif au-dessus de 90 euros la tonne.

Techniquement, la sciure peut être utilisée directementcomme litière. Par contre, si les plaquettes sont grossières, on peut les utiliser mais comme sous-couche. Au niveau de la quantité, les spécialistes conseillent un apport de 3 à 5 kg par vache par jour, deux à trois fois par semaine, deux fois plus après le curage.

REPENSER SON BÂTIMENT

A noter que les copeaux sont plus diffi ciles à répandre que la paille. Le curage est à effectuer à la même fréquence qu’avec de la paille. Pour les sciures, il est conseillé d’ébouser une fois par jour. Elles produisent davantage de poussière que les copeaux. Au final, l’idéal est d’avoir une couche de copeaux de bois et d’ajouter de la sciure par la suite, ou d’utiliser un mélange de sciure et copeaux avec la paille.

En ajoutant une couche de copeaux une fois par semaine en plus de la paille, on économise 30 % de paille. Toujours pour économiser, on pourra repenser son bâtiment et transformer une aire paillée intégrale en aire paillée avec aire d’exercice. Cela nécessite néanmoins de prévoir un lieu de stockage pour les déjections. La consommation de paille peut être réduite entre 5 à 8 kg pour une vache allaitante et son veau.

Il est possible de créer en plus des cases à veaux à l’arrière ou entre les lots. Enfi n, les logettes bien connues en vaches laitières, ont quasiment disparu en atelier de vaches allaitantes. Elles permettent pourtant de réduire les coûts de fonctionnement car elles apportent une économie en paille et réduisent l’astreinte si il y a des caillebotis.

SYSTEME FUMIER

Avant d’opter pour cette solution, il faut s’interroger sur le comportement des animaux en logette, comment sera géré la reproduction et où sera placé le taureau. L’institut de l’élevage conseille d’habituer le troupeau et de réformer les récalcitrantes ; de limiter la circulation des veaux. Le stockage dépendra si l’éleveur adopte un système fumier avec une consommation de paille qui s’élèvera alors de 3 à 4 kg de paille par jour par animal, un système lisier avec une consommation nulle ou de 1 kg environ.

Dans ce dernier cas, il faudra une fosse extérieure ou un caillebotis, mais cela représente un surcoût. Selon une étude de 2011, le coût d’une aire paillée intégrale pour une place s’élève à 2 850 euros à l’installation, puis 120 euros par vache par an. Pour une aire paillée avec raclage et couvert fumier, 3 170 euros puis 100 euros par an ; pour une aire paillée avec raclage et couvert lisier, 3 050 euros puis 80 euros par an ; pour une aire paillée avec raclage et non couvert, 2 620 euros puis 90 euro par an ; pour une logette avec caillebotis, 4 000 euros puis 20 euros par an. On peut tout à fait transformer une aire paillée intégrale.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui