L'Eure Agricole Et Rurale 15 juillet 2021 a 08h00 | Par Amélia Ocana

Christian Courtemanche était une figure emblématique des fermiers de l'Eure.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
- © FNSEA27

C'est avec émotion que nous apprenons la disparition d'une personnalité incontournable de notre agriculture départementale, Christian Courtemanche. Fervent défenseur de la cause des fermiers, il s'engagea très tôt dans les instances agricoles, où il prit rapidement des responsabilités : élu auprès de la Chambre d'agriculture de l'Eure, administrateur au GDS 27, représentant à la CDOA 27, délégué Safer, responsable départemental de la filière ovins, entre autres.

C'est surtout pour son engagement à la défense des fermiers et du foncier agricole qu'il acquit sa notoriété.  Personnage charismatique et atypique, il ne laissait jamais ses interlocuteurs indifférents pour sa pertinence, parfois aussi pour son « impertinence constructive ».

Syndicaliste convaincu, il ne compta jamais son temps, mettant son empathie naturelle à la disposition de tous ceux qui le sollicitaient. Le statut du fermage fut son crédo que ce soit au travers de la section des fermiers de la FNSEA 27, qu'il présida durant quatre mandats, à la présidence régionale des fermiers ou encore comme administrateur de la section nationale des fermiers.

Mais la reconnaissance dont il semblait le plus fier, et à juste titre, c'est son mandat d'assesseur auprès du tribunal paritaire des baux ruraux d'Evreux. Il y officiait depuis plus de vingt ans et encore jusqu'alors. A n'en pas douter, s'il n'avait pas exercé la profession d'agriculteur, celle d'avocat l'aurait certainement passionné.

Originaire de Beaugency, dans le Loiret, c'est à Droisy qu'il s'installa et mena sa carrière d'exploitant agricole, accompagné de son épouse, Chantal, et aujourd'hui de son fils, Damien. La FNSEA de l'Eure, la section des Fermiers, la section ovine et l'Eure Agricole présentent leurs très sincères condoléances à son épouse, ses enfants et tous ses proches.

« Son authenticité, sa rigueur et la fidélité de son engagement restent un modèle. Même s'il servait la cause des fermiers, il cherchait toujours un angle équitable et juste pour l'autre partie. D'une humanité discrète, ce grand technicien du droit rural manquera beaucoup à notre syndicalisme ». Alain Morin, président de la section des Fermiers de la FNSEA 27.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

L'EURE AGRICOLE ET RURALE VOUS INFORME Votre journal vous sera normalement adressé comme à l’habitude aujourd'hui. En tant qu’abonné, vous pouvez aussi le consulter en version numérique. Pour y accéder rien de plus facile, cliquez sur l'article ci-dessous

L'équipe de L'Eure Agricole et Rurale

Le chiffre de la semaine
02 32 28 55 55
C'est votre contact pour vous abonner au journal numérique