L'Eure Agricole Et Rurale 19 mars 2014 à 08h00 | Par Arvalis

Champs d'actions - Chaulage, retour sur les fondamentaux

L’acidification des sols est un phénomène naturel mais son ampleur varie beaucoup selon la nature du sol, de la végétation et des conditions climatiques. Les pratiques agricoles, à travers le choix des cultures, les exportations de résidus et les formes d’engrais apportées, y contribuent plus ou moins.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Eure Agricole et Rurale

Le pH d’un sol, critère auquel on se réfère le plus souvent pour caractériser son acidité, est lié à la concentration de protons (H+) dans la solution du sol. Plus celle- ci est élevée, plus le pH est fai- ble.

L’acidification des sols consécutive à la production de protons H+ dans la solution du sol, a des causes multiples. Parmi les principaux processus acidifiants, producteurs de protons H+, citons :

• L’activité biologique du sol au printemps et en été. En effet, l’activité des microorganismes et des racines produit des acides.

• La nitrification de l’azote ammoniacal provenant soit des engrais azotés, soit de la miné- ralisation de l’humus.

• La volatilisation de l’azote ammoniacal lors des épandages d’engrais minéraux contenant de l’azote ammoniacal.

• Le lessivage de nitrate issu de la nitrification de l’azote ammoniacal.

Pour certains de ces processus l’acidification n’est que temporaire.

A l’inverse, certains mécanismes peuvent contribuer à diminuer l’acidité du sol notamment la décomposition de résidus végétaux et des produits résiduaires organiques qui libère dans le sol des anions organiques. Leur minéralisation consomme des protons (H+) et par conséquent contribue à alcaliniser le sol. Ainsi, la restitution au sol des résidus de culture permet de limi- ter son acidification voire de l’alcaliniser alors que leur exportation conduit à amplifier la tendance à l‘acidification.

(...)

Retrouvez la suite de cet article dans notre dossier spécial détachable dans l'Eure Agricole et Rurale du 20/03/14, pages 17, 18, 19, 20, 25, 26, 27 et 28.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

la phrase de la semaine

Toutes les familles heureuses le sont de la même manière, les familles malheureuses le sont chacune à leur façon.

Léon Tolstoï

Le chiffre de la semaine
15
15 millions d’euros d’aides européennes sont disponibles pour la France pour le programme Fruits et Légumes à l’école, a rappelé Légumes de France le 3 avril. Malheureusement, les responsables de la filière craignent que les lourdeurs administratives ne rebutent les opérateurs pour utiliser ce dispositif.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui