L'Eure Agricole Et Rurale 08 janvier 2014 à 08h00 | Par L'Eure Agricole

Ce nuisible, vous le connaissez ? - Le lapin de garenne

De nombreux animaux causent des dégâts.Pour trouver une solution adaptée, il est indispensable d’identifier précisément l’animal concerné.Ainsi, l’association de gestion et de régulation des prédateurs de l’Eure présente, toutes les deux semaines, une espèce classée nuisible. Cette semaine, le lapin de garenne, classé nuisible dans l’Eure.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © (V. Marmuse / CAIA)

Eou même disparu est inscrit sur la liste des animaux susceptibles d’être classés nuisibles. Le lapin de garenne mesure de 34 à 45 cm, sa queue mesure de 4 à 8 cm. Le lapin de garenne pèse de 700 grammes à 2 kg. Son pelage varie du fauve au gris ou noir, avec un ventre blanc. Le lapin de garenne s’adapte à tous les milieux. Cet animal sédentaire est actif surtout au crépuscule. Il vit en colonie familiales comprenant jusqu’à 25 sujets.Le lapin de garenne se reproduit toute l’année dans nos régions. La femelle a 3 à 5 portées par an qui comptent 3 à 7 lapereaux. La gestation dure 28 à 31 jours. La maturité sexuelle est atteinte à 3-4 mois.

Le lapin commun est sujet à deux maladies importantes, qui ont un impact sur les populations sauvages et posent des difficultés aux éleveurs : la myxomatose et la maladie virale hémorragique (VHD), contre lesquelles il existe un vaccin. Il est également sujet à des problèmes intestinaux dus aux Escherichia coli entéropathogènes (EPEC) contre lesquels le vaccin est à l’étude; Le lapin est herbivore et caecotrophe, c’est-à-dire qu’il mange ses propres crottes molles dès leur sortie de l’anus. À l’état sauvage, son régime alimentaire est variable, suivant l’environnement local. Il se nourrit de plantes herbacées, principalement des Poacées, au printemps et en été ; en hiver, son régime est composé de tiges et écorces d’arbrisseaux. Il peut creuser légèrement la terre pour trouver racines, graines et bulbes ; il est également capable de grimper dans des arbrisseaux et des buissons pour manger les jeunes pousses. Le lapin mange également des plantes cultivées (céréales, carottes ou choux). Un adulte consomme de 200 à 500 grammes de plantes par jour.


(...)


Retrouvez la suite de cette rubrique dans l'Eure Agricole et Rurale du 09/01/13, page 15
dans 15 jours, le dernier rendez-vous de cette rubrique : le sanglier.

Signalez la présence des animaux présentés dans cette rubrique ainsi que les dégâts qu’ils occasionnent (DDTM ou FDCE). Ceci participera à :
- maintenir le classement des espèces déjà reconnues nuisibles dans l’Eure
- faire reconnaître de nouvelles espèces comme étant nuisibles dans l’Eure.


Document répertoire de présence et dégâts sur demande à la FDCE ou l’AGRPE. Contact : AGRPE au 02 32 23 03 15agrpe27@gmail.com.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

la phrase de la semaine

Toutes les familles heureuses le sont de la même manière, les familles malheureuses le sont chacune à leur façon.

Léon Tolstoï

Le chiffre de la semaine
15
15 millions d’euros d’aides européennes sont disponibles pour la France pour le programme Fruits et Légumes à l’école, a rappelé Légumes de France le 3 avril. Malheureusement, les responsables de la filière craignent que les lourdeurs administratives ne rebutent les opérateurs pour utiliser ce dispositif.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui