L'Eure Agricole Et Rurale 04 décembre 2013 à 08h00 | Par L'Eure Agricole

Bulletin de santé du végétal - L'essentiel de la semaine pour le blé et les cultures légumières

La majorité des parcelles de blé sont entre les stades 3 feuilles et début tallage. Le navet connait des attaques d'asticots.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
en Haute-Normandie, des pustules de rouille ont été relevées dans 2 parcelles sur 1 % des plants.
en Haute-Normandie, des pustules de rouille ont été relevées dans 2 parcelles sur 1 % des plants. - © P. Forget

Le "Bulletin de Santé du Végétal" est une publication périodique, déclinée par filière végétale, et rédigée par les membres du réseau d'épidémiosurveillance de Normandie. Son objectif est de donner une évaluation régulière des risques phytosanitaires des cultures, dans le cadre de la mise en oeuvre des bonnes pratiques agricoles, notamment en matière de réduction de l'usage des pesticides.

Bulletin du 27 novembre 2013

Blé

L'essentiel de la semaine :

Cette semaine, la majorité des parcelles de blé sont entre les stades 3 feuilles et début tallage.

Malgré les conditions humides de ces dernières semaines, aucune parcelle ne dépasse
le seuil de nuisibilité limaces. Aucune trace de cicadelle cette semaine.

Des traces de mouche d’au-tomne sont notées dans une parcelle dans l’Eure.
Côté pucerons, l’activité est très faible, seule une parcelle dans le Calvados présente 2 % de plantes porteuses.

Comme la semaine dernière, des symptômes de rouille brune et de septoriose
sont signalés sur certaines parcelles.

A ce stade, ces maladies ne sont pas nuisibles pour le blé.

Cultures légumières

L’essentiel de la semaine :
Poireau.
Rouille : quelques pustules.
Chou : encore des chenilles vivantes en Haute-Normandie.
Navet : présence d’asticots de mouche.
Carotte, céleri, persil. Mouche carotte : le suivi est terminé.
Laitue sous abris : limace, botrytis, mildiou et puceron. 
Epinard sous abris : limace et acarien.


Poireau

Rouille :
en Haute-Normandie, des pustules ont été relevées dans 2 parcelles sur 1 % des plants.
Evolution du risque :
les températures optimales pour la contamination sont comprises entre 10 et 20°C (minimum 5°C).
Les températures basses actuelles sont peu favorables au développement de cette maladie, la pression est variable selon les parcelles et les variétés.
Taches blanches (Stemphylium sp, mildiou., ...) : il n’a pas été observé de taches blanches dans les parcelles du réseau.

Evolution du risque :

évolution à suivre, le mildiou (Phytophthora porri) se développe entre 5 et 25°C avec un optimum entre 10 et 15°C. Les contaminations sont réalisées par éclaboussure du feuillage
lors des pluies. Les sorties de taches sont souvent observées lors d’une période de redoux après une période de froid. Mouche mineuse du poireau :

la présence de pupes ou de larves est signalée dans de nombreux poireaux au stade récolte dans une parcelle située à la pointe du Havre. Evolution du risque :

les larves vont se transformer en pupes et passeront l’hiver dans le fût ou les feuilles des poireaux. Les adultes émergeront au printemps prochain.

Chou

Noctuelle défoliatrice : en Haute-Normandie, l’attaque signalée dans le BSV n°32 sur la parcelle conduite en AB est toujours constatée sur 100 % des choux et des chenilles de piérides du chou sont toujours présentes occa- sionnant de gros dégâts.
Evolution du risque : avec la baisse des températu- res, les chenilles présentes vont former leur chrysalide afin de passer l’hiver. Alternaria : présence stable de cette maladie dans les parcelles du réseau. Evolution du risque : évolution à suivre.

Navet

Mouche du chou :
des asticots encore vivants
ont été constatés en Haute- Normandie sur 38 %
des navets dans une parcelle en cours de récolte.
Evolution du risque :
les larves vont se transformer en pupes et passeront l’hiver dans le sol et les adultes émer- geront au printemps prochain.

 

 


(...)

La suite de cet article dans l'Eure Agricole du 18 juillet 2013 page 17.



Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

la phrase de la semaine

Toutes les familles heureuses le sont de la même manière, les familles malheureuses le sont chacune à leur façon.

Léon Tolstoï

Le chiffre de la semaine
15
15 millions d’euros d’aides européennes sont disponibles pour la France pour le programme Fruits et Légumes à l’école, a rappelé Légumes de France le 3 avril. Malheureusement, les responsables de la filière craignent que les lourdeurs administratives ne rebutent les opérateurs pour utiliser ce dispositif.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui