L'Eure Agricole Et Rurale 29 avril 2021 a 08h00 | Par Thierry Guillemot

Biodiversité : les loups sont entrés en Neustrie.

Trente-six départements français ont été victimes d'actes de prédation de loups en 2020 contre seulement 9 en 2010. La Seine-Maritime est entrée dans la danse et, pour l'Eure, le compte à rebours est enclenché. Les loups sont entrés en Neustrie 1.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
- © TG

Christian Follet, avec sa femme Nathalie et ses enfants, est à la tête d'une exploitation très diversifiée de 120 ha à Fleury-la-Forêt (27). 220 brebis notamment dont le produit est valorisé en majorité en vente directe. Un atelier qui a du plomb dans le gigot. Dans quelques semaines, Christian Follet s'aventurera sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle : objectif 2 000 km en 2 mois 1/2. Le hic, c'est qu'à la ferme de La Cacheterie et en dehors de Christian, personne ne se sent l'âme d'un berger. Le bêlement ne fera donc bientôt plus partie du patrimoine sonore de l'exploitation.

 

L'epreuve du leu

Ce changement de cap évitera peut-être à Christian et Nathalie de subir l'épreuve du leu (ndrl : loup en vieux français), car le sujet est prégnant en bordure du massif forestier de Lyons-la-Forêt. « Le loup, ça fait plus de 10 ans qu'il m'inquiète. J'ai beaucoup lu sur le sujet. Aujourd'hui, c'est une certitude, il est à une quinzaine de km d'ici, au-dessus de Gournay-en-Bray (76) », s'inquiète notre éleveur. La question n'est donc plus de savoir s'il va attaquer, mais quand ? Un brin écolo dans l'âme, on aurait pu penser que Christian s'accommoderait de cette biodiversité retrouvée.Que nenni ! « Le loup n'est pas du tout en voie de disparition alors que le nombre de bergers chute inexorablement. On défend des loups, mais il s'agit d'une hybridation avec des chiens qui s'est faite naturellement. On nous fait croire qu'à l'étranger la cohabitation se passe bien, c'est de la manipulation ou de la connerie (...) », se fâche-t-il en citant ses sources, « L'extraordinaire arnaque de la protection du loup par Mediapart » entre autres. « Ce ne sont plus les locaux qui décident», pointe celui qui affectionne Jean Lassale2 (député français et candidat déclaré à la prochaine présidentielle) dans son combat pour les territoires et la ruralité.

« A la montagne, même les bergers aguerris avec des pacages clôturés et des patous qui montent la garde ne font plus face. Alors, chez nous, en Normandie, les meutes vont se régaler. Mon parcellaire est morcelé et éloigné. Je ne peux pas passer tous les jours dans tous mes prés ».

 

Pire en Normandie qu'en montagne

Massacre aux crocs de loups en vue ! « Je n'ai pas de solution. Même l'écopâturage que je pratique est remis en cause. Et puis, il n'y a pas que le mouton, le loup va s'attaquer aussi aux bovins et aux équins. Le loup qui revient en forêt de Lyons, cela signifie forcément moins d'élevage à terme donc moins de biodiversité. Le contraire de ce que l'on veut nous vendre ou faire croire ». Et de planter au passage une banderille dans le flanc de ces députés « pour qui l'important, c'est d'être bien noté par L 214 ». Reste à Christian à enfiler ses chaussures de marche. Dans son périple autant sportif que spirituel, il y rencontrera peut-être le loup.

 

1 : Après la concession en 911 par le roi des Francs au chef scandinave Rollon, la province de Neustrie prend peu à peu le nom de Normandie.

2 : Jean Lassalle est né à Lourdios-Ichère, petit village de la vallée d'Aspe. Il est issu d'une famille de bergers pratiquant la transhumance, dont l'exploitation à flanc de montagne est aujourd'hui tenue par son frère Julien.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

L'EURE AGRICOLE ET RURALE VOUS INFORME Votre journal vous sera normalement adressé comme à l’habitude aujourd'hui. En tant qu’abonné, vous pouvez aussi le consulter en version numérique. Pour y accéder rien de plus facile, cliquez sur l'article ci-dessous

L'équipe de L'Eure Agricole et Rurale

Le chiffre de la semaine
02 32 28 55 55
C'est votre contact pour vous abonner au journal numérique