L'Eure Agricole Et Rurale 15 janvier 2014 à 08h00 | Par F. Carbonell

Bilan - Après deux années chaotiques, retour à la confiance et à la sérénité

L'exercice 2012 présenté par la coopérative de teillage du plateau du Neubourg ne laissera pas un souvenir impérissable, c'est le moins qu'on puisse écrire. Heureusement, 2013...

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Autour du président Jean-Baptiste Voisin, une réunion-bilan rondement menée.
Autour du président Jean-Baptiste Voisin, une réunion-bilan rondement menée. - © (F.Carbonell)

Le jeudi 9 janvier à la salle du haut phare au Neubourg, la 65e assemblée générale de la coopérative de teillage du plateau du Neubourg a délivré ses enseignements.
Devant une salle comble, le président Jean-Baptiste Voisin et son équipe ont décrypté la situation de la structure et ses perspectives.

« Après deux années chaotiques, l'année 2013 a permis à notre filière   de retrouver sérénité et confiance » explique le président. « Avec un marché et des conditions de récolte satisfaisants, le moral est revenu au niveau de tous les acteurs. » Une approche positive étayée notamment par le retour fait de l'enquête de surfaces pour l'année 2014. « Celles-ci sont en augmentation de 10 %. C'est bien mais l'objectif des 5 000 ha n'est pas encore atteint ».

1 200 hectares manquants
Une bonne orientation qui ne fait pas oublier la « galère » de l'année 2012. « Et les difficultés de récolte ont touché, de manière inégale, les liniculteurs. Mais, au final, c'est un peu plus de 1 200 hectares qui n'ont pu être transformés par notre outil coopératif » rappelle Jean-Baptiste Voisin. Et, sur le terrain, la destruction des lins ne fut pas la moindre des difficultés. Côté financier, « même si dans de nombreux cas, l'assurance est venue compenser en partie la perte de récolte, il est difficile d'accepter cette réalité. La nature nous a rappelé l'humilité en nous démontrant que la technicité ne suffisait pas. Souhaitons simplement que la situation vécue en 2012 ne se reproduise jamais ».
Cela dit, toujours pour cette récolte 2012, ce cru, difficilement  extrait,  fut d'un niveau record avec 8 580 tonnes de paille à l'hectare, 2 200 kg de lins teillés à l'hectare et un passage horaire de 2 650 kg de paille, soit   680 kg de lins teillés à l'heure. « Les 70 % de la surface récoltée de la coopérative nous ont tout de même permis de produire et de commercialiser un volume de lins teillés conséquent. Malgré cela, le diviseur demeure faible : il est important de rappeler que notre unité de teillage n'a travaillé qu'à 75 % de sa capacité tout au long de l'année. »
Quant à la recette moyenne pour les surfaces récoltées, elle est de  3 517 EUR/ha, soit une valorisation moyenne de 41 EUR le quintal de paille alors que la valorisation maximum atteinte fut à 65 EUR le quintal de paille.  Côté valorisation du lin teillé, le prix moyen se situe à 1,79 EUR/kg.  A propos des stocks maintenant, ils se situent à 1 200 tonnes. Jean-Baptiste Voisin s'est félicité de ce niveau faible...              
« A ce titre, nous nous félicitons de l'efficacité de notre union ComLin qui a opéré, tout au long de l'année, une mise en marché importante et régulière en ajustant sans faillir les prix de vente. »


(...)

 


La suite dans l'Eure Agricole et Rurale du 16/01/14


Récolte 2013, premiers résultats


Les conditions de récolte ont été, fort heureusement, à des années lumières de la récolte précédente. Les premiers résultats sont connus : 6,7 tonnes de paille à l'hectare, une richesse de 28.3 %, soit 1 900 kg de lins teillés à l'hectare. Enfin, un passage horaire qui s'est élevé à 2 700 kg de paille, soit 750 kg de lins teillés en sortie horaire. « Cette récolte 2013 présente une qualité homogène » précise encore Jean-Baptiste Voisin. « Quant à la commercialisation de ce cru 2013, elle a démarré avec des niveaux de prix corrects...() La concentration de l'offre, le sérieux de nos vendeurs      et l'organisation de l'union ComLin sont des atouts commerciaux indiscutables face à des acheteurs souvent pugnaces, organisés et déterminés. »

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

la phrase de la semaine

Toutes les familles heureuses le sont de la même manière, les familles malheureuses le sont chacune à leur façon.

Léon Tolstoï

Le chiffre de la semaine
15
15 millions d’euros d’aides européennes sont disponibles pour la France pour le programme Fruits et Légumes à l’école, a rappelé Légumes de France le 3 avril. Malheureusement, les responsables de la filière craignent que les lourdeurs administratives ne rebutent les opérateurs pour utiliser ce dispositif.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui