L'Eure Agricole Et Rurale 01 août 2012 à 10h32 | Par T. Mauminot

Aviculture - Producteurs Doux de l’Eure : la FDSEA reste mobilisée

Les producteurs eurois qui travaillent avec l’entreprise Doux sont inquiets.La FDSEA de l’Eure prend les devants.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le Tribunal de commerce de Quimper a analysé la quinzaine d’offres de reprise, en particulier celle de l’offre coordonnée et indivisible faite par Sofiprotéol.La décision finale est prévue...ce mercredi 1er août.
Le Tribunal de commerce de Quimper a analysé la quinzaine d’offres de reprise, en particulier celle de l’offre coordonnée et indivisible faite par Sofiprotéol.La décision finale est prévue...ce mercredi 1er août. - © Archives reussir / P.Ledouarin
A l’initiative de la FDSEA 27 et de son président Régis Chopin, une réunion d’étape a été organisée au siège de la FDSEA avec les aviculteurs Doux du département de l’Eure et les directrices de la DDTM, Caroline Guillaume, et de la DDPPE, Virginie Alavoine. En préambule à cette réunion, le président de la FDSEA  a réaffirmé “que le maintien et le développement de tous les élevages du département de l’Eure étaient une priorité et que l’aviculture a toute sa place dans cette politique.”

Soutien à la trésorerie
Caroline Guillaume, la directrice de la DDTM, a confirmé qu’il existait quelques aides pour les éleveurs en difficulté mais que celles-ci devaient être étudiées au regard de la réglementation européenne (minimis).
Ayant contacté préalablement les présidents du crédit Agricole et de la MSA, Régis Chopin a abordé le problème des créances des éleveurs et les conséquences sur la trésorerie des aviculteurs. Le crédit Agricole et la MSA sont ainsi mobilisés afin d’aider les éleveurs en fonction des besoins...
Retrouvez la suite de cet article dans l'Eure Agricole du 02/08/2012, page 5.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

la phrase de la semaine

Toutes les familles heureuses le sont de la même manière, les familles malheureuses le sont chacune à leur façon.

Léon Tolstoï

Le chiffre de la semaine
15
15 millions d’euros d’aides européennes sont disponibles pour la France pour le programme Fruits et Légumes à l’école, a rappelé Légumes de France le 3 avril. Malheureusement, les responsables de la filière craignent que les lourdeurs administratives ne rebutent les opérateurs pour utiliser ce dispositif.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui