L'Eure Agricole Et Rurale 09 décembre 2021 a 08h00 | Par Thierry Guillemot

Au lycée Gilbert Martin : les élèves tutoient le volant.

Pendant 5 jours, suivant un planning très serré et malgré l'alerte incendie, 190 élèves de 11 classes du lycée agricole Gilbert Martin au Neubourg ont tutoyé le volant d'engins agricoles très récents dans différents ateliers thématiques. Objectif : se familiariser avec des technologies de pointe en perpétuel mouvement. Débriefing.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
- © DR.

Pour Mathieu, « cela permet de découvrir d'autres marques ». Pour Paul, presque novice, « de prendre en main ses responsabilités pour une dizaine de tours et s'aguerrir un peu au volant ». Pour Arthur, plus habitué sur la ferme familiale à la conduite du valet de ferme, « d'appréhender d'autres gabarits. De mieux maîtriser en peu de temps l'utilisation du GPS » lui évitant ainsi la lecture rébarbative d'une notice de 150 pages... Point commun de Mathieu, Paul et Arthur, ils sont tous trois  en BTS GDEA (Gestion des Equipements Agricoles) seconde année. Leur différence : une expérience de la conduite d'engins agricoles qui fait le grand écart. Certains sont fils d'agriculteur, d'autres pas. Certains ont réalisé de nombreux stages à la ferme, d'autres moins...

Ce n'est pas un problème pour l'équipe pédagogique es-machinisme du lycée Gilbert Martin. Guillaume Prieto, Raphaël Guérard, David Jullien, Maxime Poullain et Jérôme Canival savent s'adapter au profil de chacun et au niveau de chaque classe avec la notion de « sécurité » en fil rouge.

En amont de ces 5 journées en quasi-immersion, ils ont préparé différents ateliers thématiques. « Toutes les classes sont concernées et l'on adapte les ateliers en fonction des niveaux », rassurent Rapahël Guérard et Maxime Poulain. Chaque élève s'essayera à 3 tâches différentes. Comme l'opération se répète d'année en année, chacun aura pu faire le plein de connaissances et d'expérience au terme de son cursus. Ici, on simule l'attelage arrière d'un outil porté. Là, on va travailler les trajectoires, le GPS, l'autoguidage, le demi-tour programmé en bout de champ. Ailleurs enfin, atelier pèse-essieu pour disposer de quelques notions du poids d'une chargeuse ou d'un tracteur forestier. Et ce n'est pas que du machinisme pur et dur, mais aussi l'occasion de travailler le sujet sous d'autres angles : les lois de la physique et des mathématiques, le numérique, l'informatique (...), mais aussi la législation et la sécurité. Groupama et la MSA apportent par ailleurs leur expertise. L'équipe pédagogique tient également à souligner l'engagement des concessionnaires qui jouent le jeu en leur confiant des engins de dernière génération. « Sans eux, rien ne serait possible ». Ils sont d'ailleurs invités sur site la dernière journée pour échanger avec les apprenants. Peut-être de futurs clients ou collaborateurs ? Une opération gagnant-gagnant.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

L'EURE AGRICOLE ET RURALE VOUS INFORME Votre journal vous sera normalement adressé comme à l’habitude aujourd'hui. En tant qu’abonné, vous pouvez aussi le consulter en version numérique. Pour y accéder rien de plus facile, cliquez sur l'article ci-dessous

L'équipe de L'Eure Agricole et Rurale

Le chiffre de la semaine
02 32 28 55 55
C'est votre contact pour vous abonner au journal numérique