L'Eure Agricole Et Rurale 12 octobre 2020 à 07h00 | Par Carole SIMON

Assemblée générale du syndicat Charolais de l’Eure.

C’est dans une ambiance particulière que le président du syndicat Charolais de l’Eure, Philippe Petit, a convié ses adhérents pour son assemblée générale retardée de quelques mois en raison de la pandémie.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © PIXABAY

Une vingtaine d’éleveurs a répondu présent à son invitation. Malgré les masques sur le visage, les éleveurs étaient tout de même heureux de se retrouver. Cette année, le lieu de rassemblement était à Boisemont au Pressoir d’or. Après un bref retour sur l’historique de l’implantation du verger, l’interlocutrice a détaillé la fabrication du cidre et du jus de pomme ainsi que les variétés utilisées. Une dégustation des produits de la ferme a clôturé la visite.

Le rapport d’activité a été l’occasion de souligner l’intérêt des commandes groupées réalisées deux fois par an. En effet, ces commandes permettent une économie de 15 à 30 % sur le prix des minéraux, ficelles, bâches et autres fournitures.

De plus, une commande de pieux de clôture d’acacia sera proposée en fin d’année. Le syndicat propose également des formations à ses adhérents. En février dernier, la vétérinaire Emmanuelle Voldoire avait réalisé une formation d’initiation à l’aromathérapie. L’assemblée générale s’est terminée par l’intervention de Carole Simon, l’animatrice du syndicat qui, après quelques constats sur l’élévation générale des températures moyennes a donné quelques pistes de réflexion pour adapter les systèmes fourrager des élevages au changement climatique. Après 3 années de sécheresse estivale marquée sur le département, ce phénomène récurrent pousse les éleveurs à rechercher des alternatives ou des compléments à la culture du maïs. Différentes cultures comme le sorgho plus résistant au stress hydrique sont en phase de test au sein de la cellule recherche et développement de la chambre d’agriculture de Normandie. Les résultats des différentes plateformes d’essais fourragers seront accessibles cet automne.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

L'EURE AGRICOLE ET RURALE VOUS INFORME Votre journal vous sera normalement adressé comme à l’habitude aujourd'hui. En tant qu’abonné, vous pouvez aussi le consulter en version numérique. Pour y accéder rien de plus facile, cliquez sur l'article ci-dessous

L'équipe de L'Eure Agricole et Rurale

Le chiffre de la semaine
02 32 28 55 55
C'est votre contact pour vous abonner au journal numérique

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui