L'Eure Agricole Et Rurale 10 mars 2020 à 08h00 | Par JOËL RÉBILLARD

Améliorer les retraites, rompre l’isolement

Si la réforme des retraites occupe une place majeure dans l’actualité depuis plusieurs mois, les retraités agricoles entendent bien faire savoir qu’elle ne règle rien pour eux

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Gérard Bédouin, nouveau président de la section
régionale des anciens exploitants
Gérard Bédouin, nouveau président de la section régionale des anciens exploitants - © DR:

Alors que les retraite sagricoles stagnent toujours, désindexées de l’inflation, le pouvoir d’achat des retraités s’érode sous les coups de la fiscalité et de la hausse des charges liées à la vie en milieu rural. « Transports et carburants par exemple rendent notre coût de la vie plus élevé » expliquent les membres de la section régionale réunis à Caen le 20 février dernier.

 

RETRAITÉ EN MILIEU RURAL

D’autant plus que les mesures du gouvernement n’ont fait qu’empirer les choses en maintenant un plafond à la retraite de réversion et en supprimant la demi-part fiscale accordée aux personnes veuves. Résultat, les retraités agricoles ont des revenus inférieurs au seuil de pauvreté et la réforme débattue depuis quelques jours au Parlement, n’apporte aucune réponse. Pire, les amendements proposés par la FNSEA et son réseau ont été balayés d’un revers de main. C’est dire si le combat syndical en la matière est ardu et nécessite la mobilisation de tous. Les membres de la section ont aussi réfléchi à leurs conditions de vie en milieu rural.

Eloignement des centres de décision, raréfaction des services, en particulier pour la santé, fracture numérique : autant de handicaps identifiés qui renchérissent le coût de la vie et qui tendent à isoler les agriculteurs retraités en milieu rural. « Maintenir les personnes âgées à domicile, c’est bien à condition d’être assez autonome pour avoir une vie sociale » ont-ils remarqué. Ils estiment même que, parfois, «rester à domicile, cela peut être se replier sur soi-même et être plus isolé que jamais ». C’est la raison pour laquelle ils ne font pas du maintien à domicile un objectif absolu. Des solutions d’hébergement plus regroupé avec une autonomie sont à développer pour permettre à la fois un accès aux soins facilité et une vie sociale.

 

AGENDA RURAL

Ce sujet pourrait figurer à l’agenda rural annoncé par le Premier ministre en septembre dernier. Ce projet qui devrait commencer par un inventaire des services disponibles en milieu rural devra mobiliser les retraités agricoles. Il ne serait pas concevable qu’un tel état des lieux se fasse sans leur contribution. Ce sera un thème de travail majeur des prochaines semaines.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

L'EURE AGRICOLE ET RURALE VOUS INFORME Votre journal vous sera normalement adressé comme à l’habitude aujourd'hui. En tant qu’abonné, vous pouvez aussi le consulter en version numérique. Pour y accéder rien de plus facile, cliquez sur l'article ci-dessous

L'équipe de L'Eure Agricole et Rurale

Le chiffre de la semaine
02 32 28 55 55
C'est votre contact pour vous abonner au journal numérique