L'Eure Agricole Et Rurale 07 septembre 2018 à 11h00 | Par Laurence Geffroy

Agriskippy fait sa rentrée télévisée

Le paf a un nouveau chroniqueur, l’éleveur laitier Antoine Thibault, à suivre sur C8 dès lundi prochain. L’agriculture a enfin son mot à dire sur le petit écran.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le youtubeur agriskippy "heureux" avec ses vaches
Le youtubeur agriskippy "heureux" avec ses vaches - © agriskippy

Le youtubeur Antoine Thibault -alias Agriskippy-, éleveur laitier à Cintray (27), fera sa rentrée à la télé le lundi 10 septembre prochain. En effet, après s’être fait remarquer par les médias sur les réseaux sociaux, l’agriculteur passe un cap supplémentaire dans la notoriété, mais ce qui lui tient surtout à coeur, dans la prise de parole pour défendre son métier. « Je suis chroniqueur pour l’émission « C’est que de la télé » présentée par Valérie Bénaïm sur C8, tous les lundis de 17h45 à 19h. Le but est de décrypter l’actualité sur un ton humoristique », explique-t-il.

Les producteurs cherchaient un représentant du monde rural et le rédacteur en chef de l’émission ayant déjà eu l’occasion de faire un reportage sur sa ferme, il lui a proposé un essai. Ce test a eu lieu le 19 juin dernier et il a été concluant pour l’agriculteur. Antoine Thibault retient « la bonne ambiance, une équipe sympa ». Lors de cet essai, il a pu commenter des sujets de fond, comme celui sur l’agriculture biologique venant d’ailleurs, mais aussi des sujets plus légers.

« Pour moi, c’est un challenge car l’émission est regardée par plus de 500 000 personnes. » Une sacrée vitrine pour ce représentant du monde agricole, dont le profil est aux antipodes de la plupart des chroniqueurs du petit écran, souvent très urbains. L’autre challenge à relever est du côté de l’exploitation, car une journée d’absence par semaine va nécessiter de l’organisation. « Pour l’instant, c’est ma salariée qui va me remplacer et engagé dans une coopérative, je vais peut-être lever un peu le pied ».

JONGLER ENTRE L’EXPLOITATION ET L’ÉMISSION

Avec un élevage de laitières à gérer, il y a des moments où ce sera moins facile, par exemple, en ce moment, avec les ensilages. Mais Antoine Thibault est motivé. « C’est une émission de grande écoute et c’est un vrai grand pas en avant que la télé puisse s’intéresser à l’agriculture et à la ruralité. Cela confirme l’intérêt des agriculteurs à continuer de communiquer sur les réseaux sociaux ou ailleurs. » Selon le sujet, les vidéos d’Agriskippy peuvent être visualisées jusqu’à 70 000 fois, preuve que cela dépasse le monde agricole. Pour l’éleveur eurois, il faut aller encore plus loin. Ce passage à la télévision lui permettra sûrement de convaincre ses collègues.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui