L'Eure Agricole Et Rurale 13 mai 2022 a 08h00 | Par SANDRINE BOSSIÈRE

Agrifaune : 15 ans d’engagements et d’actions.

Le programme Agrifaune est depuis 2006 le fruit d’un partenariat entre les acteurs des mondes agricole et cynégétique. Autour de la table, les Chambres d’agriculture, la FNSEA, l’Office national de la biodiversité, et la Fédération nationale des chasseurs qui ont signé une nouvelle convention nationale le 5 mai à Coutances (Manche).

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Représentants nationaux et départementaux étaient réunis à Coutances le 5 mai pour la signature de la convention nationale Agrifaune.
Représentants nationaux et départementaux étaient réunis à Coutances le 5 mai pour la signature de la convention nationale Agrifaune. - © DR.

C’est dans l’enceinte du lycée agricole de Coutances (Manche) que les journées techniques nationales Agrifaune se sont déroulées les 5 et 6 mai 2022. L’occasion de mettre en lumière les dynamiques locales et nationales en présence des élus locaux et nationaux et de donner un sens à l’action des différents partenaires tels que la FNSEA, l’OFB, l’APCA et la FNC. « Le lycée est un support pour tester de nouvelles pratiques, de nouveaux outils, notamment avec les partenaires Agrifaune Manche », a débuté Nadège Mahé, présidente du conseil d’administration du lycée agricole.

Les engagements pris depuis désormais 15 ans sur différents départements de l’Hexagone visent à concilier les pratiques agricoles, l’agronomie, l’environnement et la faune sauvage.

 

VERS UNE 3E REVOLUTION

« L’agriculture est en train de vivre une 3e révolution, celle qui va nous permettre de combiner le machinisme, le chimique, le numérique, la biologie, la robotique... L’agriculture est en constante évolution pour répondre aux enjeux environnementaux et sociétaux. Qui mieux pour développer la biodiversité que les acteurs du territoire que représentent les agriculteurs », défend Hervé Lapie, secrétaire général de la FNSEA en charge de l’environnement et la biodiversité.

 

DES SOLUTIONS PRAGMATIQUES

Et pour Sébastien Windsor, président national des Chambres d’agriculture, l’engagement des acteurs dans les nombreuses transitions au travers des innovations et des nouvelles techniques va conduire « à produire plus et produire mieux sans pour autant reculer devant les progrès environnementaux », souligne-t-il.

Agrifaune a apporté à la fois des solutions « peu coûteuses et pragmatiques. Il nous faut continuer à les porter ensemble », martèle-t-il.

A l’échelle du département de la Manche, celui qui accueillait l’événement, les exemples ne manquent pas : barre d’effarouchement, implantation de haies, adaptation des plans de gestion, plaquette de sensibilisation ou encore valorisation de la haie bocagère en filière bois, implantation d’intercultures…

Voilà concrètement ce que le programme Agrifaune peut apporter sur un territoire. Les 15 ans d’engagements et d’actions se sont concrétisés par la signature de la convention pour deux ans supplémentaires.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

L'EURE AGRICOLE ET RURALE VOUS INFORME Votre journal vous sera normalement adressé comme à l’habitude aujourd'hui. En tant qu’abonné, vous pouvez aussi le consulter en version numérique. Pour y accéder rien de plus facile, cliquez sur l'article ci-dessous

L'équipe de L'Eure Agricole et Rurale

Le chiffre de la semaine
02 32 28 55 55
C'est votre contact pour vous abonner au journal numérique