L'Eure Agricole Et Rurale 10 avril 2008 à 09h12 | Par F.Carbonell

Afdi - “Notre projet évolue avec nos partenaires Burkinabés ”

Malgré les kilomètres qui séparent le Vietnam, le Burkina Faso et la Normandie, les acteurs de l’Afdi Haute Normandie sont bien présents dans les missions. Richard Demuynck, son président, revient sur l’une d’entre elles...

Abonnez-vous Réagir Imprimer
En ce début d’année 2008, Richard Demuynck, Patrick Jacob et Auguste Beduneau se sont rendus au Burkina Faso pour une mission d’appui au conseil de gestion de la fédération provinciale des producteurs agricoles de la Sissili (FEPPASI).
En ce début d’année 2008, Richard Demuynck, Patrick Jacob et Auguste Beduneau se sont rendus au Burkina Faso pour une mission d’appui au conseil de gestion de la fédération provinciale des producteurs agricoles de la Sissili (FEPPASI). - © DR
En ce début d’année 2008, Richard Demuynck, Patrick Jacob et Auguste Beduneau se sont rendus au Burkina Faso pour une mission d’appui au conseil de gestion de la fédération provinciale des producteurs agricoles de la Sissili (FEPPASI). 

Les attentes de la fédération provinciale de Feppasi
“Tout est parti de la demande du président de cette fédération provinciale Joseph Dagano qui voulait que des agriculteurs français témoignent du fonctionnement des coopératives de leur prégion. Et, de fil en aiguille, ces témoignages ont éclairé un aspect plus technique : celui des essais fertilisation et des types de labour conduits par notre Afdi haut normande...”  rappelle Richard Demuynck. Une demande bien honorée. La preuve : elle allait notamment déboucher sur la signature d’une convention de partenariat entre l’Afdi et la Feppasi pour la période 2008/2010 avec, aussi, l’élaboration d’activités dans le courant de cette année. Dans le même temps, la mission s’est accompagnée aussi par la mise en place de gestionnaires de magasin et du conseil à l’exploitation familiale. Enfin, l’Afdi a travaillé la présentation du bilan de l’opération “maïs 2006 BRS”.
Selon le président de l’Afdi, “la signature de cette convention de partenariat avec la fédération que préside Joseph Dagano représente un engagement réciproque important. Et il signifie une véritable évolution dans notre approche avec nos amis Burkinabés...” Une évolution logique aux yeux du responsable normand. “En fait, c’est la concrétisation pour nous du passage d’échanges du niveau village au niveau région...Cela ne veut absolumment pas dire que nos relations avec les villages de Guéswendé et Boura sont oubliés ou rejetés. Non, simplement, nous appréhendons désormais  les missions avec une vue plus globale, nécessaire pour faire avancer les projets.”

Un tout autre engagement
Cette évolution dans la relation avec le Burkina Faso entraîne, pour les acteurs de la structure haut normande des contraintes et surtout un engagement sans doute plus lourd. “Nous ne pourrons peut-être plus faire des missions au moment qui nous arrange avec des thèmes qui sont un peu les nôtres... 
Les responsables de la fédération provinciale ont le souhait de mettre en place des échanges avec des personnes qui ont des compétences et des responsabilités au sein de nos organisations professionnelles agricoles. Et, au regard des besoins que nous avons déjà découvert dans cette province, il y a un énorme travail à réaliser là-bas.”
L’occasion pour Richard Demuynck de saluer la venue en Normandie, pendant ce mois d’avril, de Joseph Dagano. “Ce sera pour nous un moment privilégié. Et notre groupe devra se mobiliser pour que les échanges avec nos organismes professionnels soient le plus riche possible. Ce sera aussi le moment d’affiner les futures missions que nous aurons à conduire durant cette année.”

Le jeudi 17 avril prochain,
c'est l'assemblée générale de l'Afdi haute Normandie à Guichainville (27),
dans les locaux de la FDSEA.



retrouvez des informations et des photos complémentaires
dans l'édition papier de l'Eure Agricole du 10/04/08

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

la phrase de la semaine

Toutes les familles heureuses le sont de la même manière, les familles malheureuses le sont chacune à leur façon.

Léon Tolstoï

Le chiffre de la semaine
15
15 millions d’euros d’aides européennes sont disponibles pour la France pour le programme Fruits et Légumes à l’école, a rappelé Légumes de France le 3 avril. Malheureusement, les responsables de la filière craignent que les lourdeurs administratives ne rebutent les opérateurs pour utiliser ce dispositif.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui