L'Eure Agricole Et Rurale 30 novembre 2021 a 08h00 | Par Thierry Guillemot

A la ferme des 2 Rives (Val-de-Reuil-27) : l'insertion par le maraîchage.

Remettre le pied à l'étrier, reprendre le rythme du travail, acquérir des compétences... A la ferme des 2 Rives à Val-de-Reuil, le chantier d'insertion passe par le maraîchage.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Sept hommes et femmes en insertion cette année, on en espère 5 de plus l'an prochain.
Sept hommes et femmes en insertion cette année, on en espère 5 de plus l'an prochain. - © TG

L'atelier-chantier d'insertion en maraîchage biologique, de l'association Ysos, à la ferme des 2 Rives renait de ses cendres. Redémarré début 2011, il s'agit d'une des 39 structures d'insertion du département. « L'Etat et les collectivités locales et territoriales croient beaucoup à l'insertion par l'activité économique », a insisté Virginie Sene-Rouquier (sous-préfète des Andelys) en visite sur site le 15 novembre dernier. Et de préciser la philosophie du dispositif : « une main tendue bienveillante mais ferme ».

 

Plus 5 l'an prochain

Ils sont 7, hommes et femmes aux profils différents, à travailler cette année sur une partie des 5 hectares que regroupe l'exploitation. « Cinq de plus l'an prochain », espère Gaëlle Tellier, membre du directoire du Groupe SOS. A leur écoute, 3 encadrants, une équipe qui pourrait se renforcer dans le futur avec quelques services civiques. L'objectif est de faire monter les profils en compétences pour travailler la sortie vers un CDI (contrat à durée indéterminée), une formation qualifiante voire l'autoentrepreneuriat. « Pas d'absentéisme et peu de retard », se satisfait-on à la ferme des 2 Rives. Les contrats sont d'une durée de 6 mois à raison de 24 heures par semaine et renouvelables jusqu'à 2 ans.

L'économie sociale et solidaire

Un endroit ressource pour se remobiliser et un modèle agricole réfléchi sur cette base. La commercialisation en vente directe à la ferme est au rendez-vous « mais nous vendons aussi les produits de nos partenaires », précise Gaëlle Tellier. « Cette ferme représente toutes les valeurs de l'économie sociale et solidaire », se félicite Lynda Lahalle, conseillère régionale en charge du dossier. Pour se développer, la ferme des 2 Rives mise sur un accroissement des surfaces cultivées. 9 000 mètres de ligne de semis cette année, 16 000 l'an prochain espère-t-on. Cela passe par un meilleur équipement matériel pour lequel l'Etat et la Région sont mis financièrement à contribution. Une piste également pour acquérir d'autres savoir-faire que le maraîchage comme la conduite d'engins par exemple.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

L'EURE AGRICOLE ET RURALE VOUS INFORME Votre journal vous sera normalement adressé comme à l’habitude aujourd'hui. En tant qu’abonné, vous pouvez aussi le consulter en version numérique. Pour y accéder rien de plus facile, cliquez sur l'article ci-dessous

L'équipe de L'Eure Agricole et Rurale

Le chiffre de la semaine
02 32 28 55 55
C'est votre contact pour vous abonner au journal numérique