L'Eure Agricole Et Rurale 06 décembre 2022 a 08h00 | Par Thierry Guillemot

A l'écomiam de Gravigny (27) : il y a du foie gras pour Noël.

Y aura-t-il du foie gras pour Noël ? Une question légitime à quelques semaines de mettre les petits plats dans les grands. Rencontre avec William Boizard, gérant affilié de l'écomiam de Gravigny.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
William Boizard : « nos prix sont garantis jusqu'au 5 janvier pour que les fêtes se passent dans des conditions décentes »
William Boizard : « nos prix sont garantis jusqu'au 5 janvier pour que les fêtes se passent dans des conditions décentes » - © TG

Le 5 novembre 2021 ouvrait, au 183 de la rue Aristide Briand à Gravigny, le 62e magasin écomiam-le village du surgelé 100 % origine France. « Nous voulons réconcilier le consommateur avec l'écosystème, de la fourchette à la ferme », insistait alors William Boizard, son directeur affilié. Un an plus tard et sans affirmer que « le moral est tombé dans les chaussettes », les objectifs ne sont pas atteints avec seulement une moitié du prévisionnel dans le panier. La faute d'abord à une zone commerciale qui a pris 4 mois de retard à l'allumage. William Boizard s'est senti trop longtemps un peu seul. Le restaurant adjacent à son magasin vient tout juste d'ouvrir ses portes, fait-il remarquer. Au-delà, ce sont des difficultés d'approvisionnement auxquelles l'enseigne doit faire face. « Plus de rôti de dinde depuis 4 mois », à titre d'exemple à cause de la grippe aviaire. Alors, dans ces conditions, y aura-t-il du foie gras à Noël ? « Oui mais nous ne pourrons couvrir que les 2/3 des attentes du marché. Nous allons ventiler les quantités pour ne pas se faire piller ». Le distributeur va-t-il « se refaire la cerise sur le prix » ? William Boizard s'en défend. « Un lobe de 500 g à 49,90 EUR vendu avec deux produits best-seller (aiguillette de poulet et dos de cabillaud), une offre de bienvenue à 46 EUR, quelques pièces à 59,90 e/kg et un second lot à 69,90 EUR/kg pendant que certains proposent le frais à 113 e/kg », annonce-t-il. Du 100 % français garanti plaide-t-il alors que certains concurrents jouent sur les mots. « La raison d'être d'écomiam est de réconcilier le consommateur avec son écosystème : son corps, son milieu et sa planète. Grâce à l'engagement quotidien de nos 68 affiliés, ainsi que l'ensemble des professionnels de notre réseau, nous aspirons à développer un modèle de distribution équitable, sans artifice, contribuant à une juste rémunération des producteurs français et éliminant toutes les dépenses inutiles à la valeur d'usage des produits, que recherchent les consommateurs en quête de mieux manger », rebondit Daniel Sauvaget, fondateur et P.dg d'écomiam. Pour 2023, l'enseigne semble avoir revu à la baisse le rythme de ses nouvelles implantations en attendant plus de lisibilité. Le surgelé constitue un atout en termes de gaspillage alimentaire dont on s'affranchit. Le revers de la médaille, une température de conservation à - 23 oC. La facture énergétique pourrait être douloureuse.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

L'EURE AGRICOLE ET RURALE VOUS INFORME Votre journal vous sera normalement adressé comme à l’habitude aujourd'hui. En tant qu’abonné, vous pouvez aussi le consulter en version numérique. Pour y accéder rien de plus facile, cliquez sur l'article ci-dessous

L'équipe de L'Eure Agricole et Rurale

Le chiffre de la semaine
02 32 28 55 55
C'est votre contact pour vous abonner au journal numérique