L'Eure Agricole Et Rurale 11 mars 2021 a 08h00 | Par CHRISTOPHE SOULARD

60 millions d’euros pour les éleveurs.

Le Premier ministre, Jean Castex, a annoncé le 6 mars, le déblocage d’une aide d’urgence « pouvant aller jusqu’à 60 millions d’euros » au profit des éleveurs les plus en difficulté.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Jean Castex et Julien Denormandie en visite dans la Creuse.
Jean Castex et Julien Denormandie en visite dans la Creuse. - © GOUVERNEMENT/TWITTER

« Pour tous les éleveurs qui ont gagné moins de 11 000 euros en 2020 et qui ont subi des pertes importantes, ce qui représente 18 000 exploitations, (…) nous allons mettre en place un dispositif exceptionnel de soutien financier qui permettra de couvrir jusqu’à 80 % des pertes d’exploitation », a précisé le Premier ministre en conclusion d’une table-ronde dans la Creuse avec les représentants de cette filière agricole.

Accompagné du ministre de l’Agriculture, Julien Denormandie qui a précisé que « ces aides seraient versées avant l’été », Jean Castex a visité le Gaec des Mazeires à Saint-Éloi et la coopérative de Celmar à La Souterraine (Creuse), pour y prendre la température d’une filière appauvrie par la crise du Covid-19, déçue par la loi Egalim et agacée par les incertitudes du Plan de relance du gouvernement.  Julien Denormandie, dans un communiqué a ajouté que « cette aide exceptionnelle était adossée à l’évolution de la filière (qualité, sécurisation de débouchés, contractualisation et adaptation au changement climatique) ». La Fédération nationale bovine (FNB) avait récemment calculé qu’un éleveur bovin avait gagné en moyenne 8 000 euros en 2020, soit moins de 700 euros par mois. La surmortalité par suicide est aussi « particulièrement marquée chez les éleveurs bovins (lait et viande) âgés de 45 à 54 ans », selon la FNB. Il n’est pas certain que cette annonce calme les esprits.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

L'EURE AGRICOLE ET RURALE VOUS INFORME Votre journal vous sera normalement adressé comme à l’habitude aujourd'hui. En tant qu’abonné, vous pouvez aussi le consulter en version numérique. Pour y accéder rien de plus facile, cliquez sur l'article ci-dessous

L'équipe de L'Eure Agricole et Rurale

Le chiffre de la semaine
02 32 28 55 55
C'est votre contact pour vous abonner au journal numérique